Bonjour et bienvenue sur notre boutique en ligne.

A découvrir sur ce site les nombreux timbres dont nous disposons avec des ajouts reguliers a suivre. (en savoir plus ici )

En France ou à l'Etranger, n'hésitez pas à passer votre commande, nous vous l'expedierons avec le plus grand plaisir.

Suivez notre page Facebook : https://www.facebook.com/timbresetphilatelie/  et notre instagram : timbresdumonde

suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/CatelinFabienne

suivez-nous sur Instagram : @timbresdumonde

Vous pouvez aussi vous abonner a notre chaine YouTube : https://www.youtube.com/channel

N'hésitez pas non plus à nous poser vos questions par notre formulaire ou par telephone au 06 21 15 90 02 

Hello and welcome to our online store. Discover on this website the many stamps we have and follow the last additions.In France or abroad, do not hesitate to place your order, we will ship it with the greatest pleasure. Do not hesitate to ask us your questions by filling the form on this website, we will reply to you very quickly

 

 

Panier

Le panier est vide
0
0
0
s2smodern

Timbre, France, La cathédrale du Puy

Bonjour a tous les philatélistes,  je vous retrouve avec plaisir pour ce nouvel article.

Aujourd’hui un timbre de France, datant du 10 mai 1980 qui représente la cathédrale du Puy.

La sortie anticipée de ce timbre a eu lieu le 10 mai 1980 au Puy mais la sortie générale de ce timbre fut le 12 mai 1980 et cela dans toute la France.

Il fut dessiné et gravé en taille-douce par Jean Pheulpin

Le Puy, ancienne capitale du Velay devenue chef-lieu de la Haute-Loire, occupe le fond d’un bassin volcanique, au cœur du Massif central. La ville, riche de bien des trésors, s’étend au pied de la basilique-cathédrale Notre Dame, dont le timbre représente la grande façade occidentale.

Cette colline est un lieu de culte depuis des origines mi- historiques mi- légendaires, car un dolmen celte serait devenu centre d’un oppidum gallo-romain, puis pierre guérisseuse, à la suite d’une apparition de la Vierge Marie.

La dalle druidique ou plutôt mariale et miraculeuse fut englobée dans l’église, construite au Ve siècle par un évêque architecte.  Elle demeure encastrée dans le grand pavement de la nef, à peu près en son centre actuel.

L’affluence des pèlerins en ce lieu du moyen age nécessita, à partir du XI siècle, des campagnes successives d’agrandissement. Du sanctuaire, rituellement tourné vers l’orient, l’extension de la nef gagna, et finalement, par un défi architectural, dépassa le bord du plateau.

Les quatre dernières travées furent lancées au-dessus du vide, sur des piliers rattrapant une dénivellation de 17 mètres. Elles s’appuyèrent à la fin du XIIe siècle, sur ce porche immense à trois portails, et, lors de restaurations, sur cet escalier monumental, bordé de balustrades en volvic.

Ces travaux, effectués pierre par pierre au siècle dernier, ont respecté l’ordonnance de cette façade et ses symétries polychromes, byzantines et mozarabes. Mais on voit plutôt maintenant une tradition d’origine antique dans cette alternance de la pierre d’appareil.

Merveilleux par l’étrangeté de sa construction, ce monument l’est aussi par le culte dont il est le sanctuaire, bien que le mystère entoure toujours l’effigie de la Vierge Noire dont l’original fut brulé sous la révolution. Pour vénérer la Vierge Noire, on sait que vinrent au Puy six papes et treize rois de France.

Sur leurs traces, chaque 15 aout, des milliers de pèlerins se pressent autour de cette façade monumentale.

Je remercie le secrétariat d’état aux postes et télécommunications pour ces précieuses informations.

 

S32